vendredi 17 avril 2015

Incendie au nord de Paris : trafic interrompu sur le RER B et l'A86


Un violent incendie s'est déclaré ce vendredi à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), entraînant une coupure du trafic sur le RER B et l'autoroute A86 dans les deux sens, au nord de Paris. Aucune victime n'est à déplorer.

Une épaisse fumée noire visible de Paris jusqu'à l'aéroport de Roissy. Un spectaculaire incendie s'est déclaré ce vendredi dans un entrepôt de textile situé à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). L'incident n'a pas fait de victimes.

En revanche, il a entraîné de grosses perturbations sur le trafic ferroviaire et routier. La circulation est ainsi actuellement interrompue dans les deux sens, au nord de Paris, sur l'A86 et sur le RER B. La RATP prévoit une reprise du RER aux alentours de 17 heures et a mis en place, en attendant, des navettes ferroviaires.

Personne dans l'entrepôt

Le feu s'est déclaré en milieu de journée dans un entrepôt de 10.000 m2, situé dans une zone commerciale de Seine-Saint-Denis, a déclaré une source policière. "C'est spectaculaire, impressionnant. Il se dégage une épaisse colonne de fumée noire, visible à des kilomètres à la ronde entre Roissy et Paris",  a-t-elle décrit.

Selon les sapeurs-pompiers de Paris, qui opèrent en Seine-Saint-Denis, aucune victime n'est à déplorer. "Il n'y avait personne à l'intérieur et tous  les employés ont été évacués", a précisé la source policière. L'entrepôt est tenu par des commerçants chinois et est situé loin des habitations.

Selon la source, des CRS ont été postés au bord de l'autoroute pour empêcher les automobilistes de s'arrêter. "Beaucoup de moyens sont engagés, c'est un feu qui peut durer très  longtemps", ont ajouté les pompiers. L'entrepôt voisin a été protégé pour  tenter d'éviter toute propagation.
http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/incendie-a-la-courneuve-trafic-interrompu-sur-le-rer-b-et-l-a86-8595775.html

Explosion à Pont-Saint-Esprit : une personne toujours portée disparue

Dans un immeuble de la rue du docteur Samuel Hahnemann à Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, 6 appartements ont été soufflés par une explosion, jeudi, peu avant 10h00. Il s'agit probablement d'une explosion accidentelle due au gaz.64 personnes avaient été prises en charge par les médecins du SAMU 30 dans un gymnase.

Le bilan humain est le suivant :
  • 2 femmes décédées (dont une sortie des décombres jeudi à 22h00)
  • 1 homme de 60 ans a priori disparu
  • 9 blessés dont un grave 
Ce vendredi matin, les sapeurs-pompiers poursuivent la sécurisation des lieux de l’intervention et la recherche de l’éventuel disparu.

Près de 50 sapeurs-pompiers et plus de 10 véhicules restent engagés sur cette mission, dont deux cellules de sauvetage déblaiement (sapeurs pompiers du Vaucluse). Une équipe cynotechnique des sapeurs-pompiers du Gard sera à nouveau sur le terrain en fin de matinée.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2015/04/17/explosion-pont-saint-esprit-une-personne-toujours-portee-disparue-706701.html

Isère : Retranché dans son appartement de Notre-Dame de Mésage, un homme menace d'y mettre le feu

L'alerte a été donnée vers 9 heures 30 ce vendredi, secouristes et forces de l'ordre se sont rendus sur place pour sécuriser le voisinage. Un négociateur est parvenu à le raisonner en début d'après-midi
Un habitant de la commune de Notre-Dame de Mésage s'est enfermé dans son appartement dans le milieu de la matinée de ce 17 avril, avec des bidons d'essence auxquels il menaçait de mettre le feu.Ses deux enfants, âgés de 17 et 19 ans était avec lui mais il les a laissé sortir très rapidement. Armé, l'homme âgé d'une quarantaine d'année était semble-t-il en dépression après une rupture sentimentale. Sur place, pompiers et gendarmes ont bouclé le secteur et évacué une dizaine de personnes de l'immeuble où il était retranché. Vers midi, un négociateur est arrivé sur les lieux pour tenter de le raisonner, et vers 14 heures l'individu, ayant inhalé des vapeurs d'essence, a été évacué vers l'hôpital de Grenoble.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2015/04/17/isere-retranche-dans-son-appartement-de-notre-dame-de-mesage-un-homme-menace-d-y-mettre-le-feu-706767.html

Meurtre à Amiens (Saint-Acheul) : une femme disparue en 2013 retrouvée chez un ancien détenu

Le corps d'une tenancière de bar, disparue depuis un an et demi, a été découvert dans la cour d'une maison du quartier Saint-Acheul à Amiens. Le propriétaire des lieux aurait été condamné pour homicide dans une affaire passée
Dans la cour d'une maison du quartier de Saint-Acheul à Amiens, un sac poubelle. A l'intérieur : les restes du corps d'une femme disparue en 2013. Telle est la macabre découverte de la police, révélée ce jeudi 16 avril.
Le propriétaire des lieux, Jean-Paul Dancoisne, aurait déjà été condamné pour homicide dans une autre affaire. Il s'agit d'un homme d'une cinquantaine d'années, handicapé. Selon une voisine, "il a du mal à parler parce qu'il a fait des AVC". Le voisinage le percevait comme "plutôt gentil", passant ses journées à nettoyer sa voiture dehors ou à écouter de la musique. L'homme aurait des parents dans le Pas-de-Calais.

Dans le quartier où elle avait disparu
Chantal Croiset, 57 ans, était gérante du bar Le Walter à Amiens. Sa famille était sans nouvelles d'elle depuis un an et demi. Chantal avait été vue pour la dernière fois le 29 juillet 2013. C'était dans le quartier de Saint-Acheul. Celui où elle résidait. Celui où les restes de son corps viennent d'être retrouvés.
 Le 8 avril dernier, la police avait étonnamment rouvert ce dossier en lançant un appel à témoin. La tournure des événements laisse penser que les autorités ont voulu médiatiser l'affaire pour faire réagir le coupable et tenter ainsi de le repérer. Une hypothèse à confirmer. Tout comme celle de la culpabilité de Jean-Paul Dancoisne, présumé innocent.

dimanche 8 mars 2015

MasterChef : 270 candidats roulés dans la farine ?

Le tournage de la 5e saison de « MasterChef » a démarré mercredi à Marseille par un casting opposant 300 candidats. Des dizaines d'entre eux affirment sur Internet que les 30 sélectionnés avaient été choisis à l'avance.
Ils étaient venus de Nantes, Paris, Lille mais aussi de Guyane, Suisse, Belgique... Etaient-ils là juste pour faire nombre ? La sélection avait-elle déjà été réalisée avant que 300 candidats à la saison 5 de « MasterChef », censés être départagés mercredi, ne se gèlent toute la journée sous le mistral à Marseille ? Le fait est qu'au lendemain du tournage du « plus grand casting de cuisiniers amateurs jamais organisé », comme l'affirme TF 1
fr, les doléances affluent. Selon plusieurs candidats évincés, tous les plats n'ont pas été testés parce que le choix était déjà fait.

Aude Arnaud-Litolff, une Nantaise de 31 ans, faisait partie des impétrants venus avec leur glacière pour faire le dressage en trente minutes d'une recette froide de leur choix. « On s'est fait arnaquer, on n'était pas des concurrents mais des figurants, peste la blogueuse culinaire. C'était le plus gros traquenard jamais organisé. » L'amertume d'une perdante qui a dépensé 890 € pour préparer l'épreuve un mois durant avec un coach culinaire ? L'hypothèse serait vraisemblable si moult témoignages n'avaient afflué ces derniers jours, dont certains ont été publiés dans la presse belge et suisse. « Je m'étais faite à l'idée de perdre, mais là je n'ai juste pas concouru », accuse Aude, dénonçant aussi d'épouvantables conditions de tournage.

En
France, une page « MasterFake » (« fake » signifie « arnaque » en anglais) ouverte sur Facebook rassemblait hier soir plus de 500 membres. Et un groupe privé baptisé « Les révoltés de MasterChef » rassemble 120 personnes sur le réseau social, dont au moins une quarantaine qui se sont déplacés à Marseille. Christophe Certain, blogueur culinaire de 49 ans, en fait partie. Il explique, schéma à l'appui, comment les choses se seraient passées : «  Sur les 10 rangées de candidats, seules les 5 premières comptaient pour les goûteurs qui assistaient les trois chefs de l'émission, Yannick Delpech, Gilles Goujon et Christian Etchebest. Lorsque le goûteur appréciait un plat, il appelait un chef. Bizarrement cela n'est jamais arrivé au-delà de la 5e rangée », a constaté l'exilé du 9e rang.

La théorie des « révoltés » est que les 30 présélectionnés avaient été placés aux premiers rangs. Et c'est sur eux que les caméras étaient rivées en permanence. « Comme par enchantement, c'est le casting idéal : un tatoué, une sourde-muette, des jumeaux... ironise Christophe. Soyons sérieux : quelle était la probabilité que, face à 298 candidats, deux frères soient sélectionnés ? » « Ça fait beaucoup de coïncidences », grince Laurent, un Belge qui avait pris une semaine de congés pour venir. Il souligne des bizarreries. Le fait que la production ait demandé, le matin de l'épreuve, des photocopies de leurs passeports à des candidats... qui ont continué l'aventure. Ou qu'une séance « soi-disant de rattrapage » après les sélections régionales ait été organisée le 20 février à Paris, lors de laquelle quelques heureux élus ont pu faire un plat chaud pour les chefs. « Je pense que la vraie sélection s'est faite là-bas », affirme Laurent. Et tant pis pour ceux et celles qui avaient dépensé toutes leurs économies pour « la grande cuisine » marseillaise.

http://www.leparisien.fr/tv/masterchef-270-candidats-roules-dans-la-farine-08-03-2015-4585485.php

lundi 2 mars 2015

Le créateur des «Barbapapa» est mort


«Bienvenue chez les Barbapapa…» Talus Taylor, créateur des Barbapapa, est mort le 19 février à Paris, à 82 ans. Le dessinateur américain avait créé les personnages aux formes changeantes dans les années 1970 avec sa femme française Annette Tison. Né en 1932 à San Francisco, Talus Taylor était un auteur discret malgré le succès fulgurant de ses personnages dont les aventures, d’abord publiées en France, ont été traduites dans une trentaine de langues.

Barbalala et Barbibul en deuil

Après leur vie sur papier, les Barbapapa ont été adaptés en dessins animés pour la télévision. Les personnages, dont les noms débutent tous par «Barb…» ont chacun des traits de caractères différents et la possibilité de changer de formes. Les couleurs douces autant que le ton malicieux de la série ont fait son succès.
Barbouille, Barbidou et Barbamama, entre autres, sont également des stars de nombreux produits dérivés.
Parmi les hommages rendus par le monde du dessin, celui de Joann Sfar sur Instagram a été beaucoup repris: «So long Talus Taylor, il va falloir faire les fous sans vous».
http://www.20minutes.fr/culture/1552411-20150302-createur-barbapapa-mort

dimanche 1 mars 2015

La Rochelle: Il retourne le couteau contre son agresseur et le tue

Un jeune homme de 22 ans a été tué dans la nuit de vendredi à samedi, aux abords de la piscine des Parcs à La Rochelle, rapporte Sud-Ouest.fr ce dimanche. Avec un complice, il s'en était pris à un autre jeune, de 19 ans, pour lui voler son argent et son téléphone portable.
Mais la victime ne s'est pas laissée faire, et a réussi à retourner l'arme contre son agresseur, le poignardant au thorax. Le jeune homme de 22 ans est décédé quelques heures plus tard.

Présenté à un juge ce dimanche

Le jeune de 19 ans doit être présenté ce dimanche après-midi au juge d'instruction dans la cadre de l'information judiciaire ouverte par le parquet de La Rochelle pour violences avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner, un crime passible des assises. Le parquet a fait savoir qu'il ne demanderait pas son placement en détention, l'état de légitime défense pouvant être retenu selon lui.
Quand au complice de l'agresseur, il sera présenté en comparution immédiate lundi pour tentative de vol aggravé.
http://www.20minutes.fr/bordeaux/1552047-20150301-rochelle-retourne-couteau-contre-agresseur-tue

Bretagne: Une truie fugueuse arrêtée à coups de Taser

Un tour de cochon. Josken (comprenez «joue de porc rôti» en breton) est la mascotte du café Stang ar Beo, bistrot du centre-ville de Lannion (Côtes-d’Armor). Ici, la petite truie néozélandaise reçoit régulièrement des quignons de pain et des caresses de la part des clients. L’animal s’est toutefois offert une virée nocturne dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte Ouest France.

La police à ses trousses

«Elle a profité d'un grillage mal clôturé. Elle a endommagé la pelouse d'un voisin et s'est retrouvée dans la rue», regrette son maître. «Polices nationale et municipale se sont lancées à ses trousses», poursuit-il. Les autorités devront finalement utiliser leur Taser (un pistolet à impulsion électrique) à trois reprises pour maîtriser la truie.
Pour Josken, le retour à la maison fut difficile. La faute aux décharges électriques, mais pas seulement. «Elle paie sans doute aussi sa nuit blanche», s’amuse son maître. Ce dernier a dû débourser 66 euros pour récupérer sa truie et 35 euros de frais d’amende pour vagabondage.
http://www.20minutes.fr/insolite/1551927-20150301-bretagne-truie-fugueuse-arretee-coups-taser

vendredi 27 février 2015

Leonard Nimoy, alias Monsieur Spock dans «Star Trek» est mort

L'acteur Leonard Nimoy, qui incarnait le docteur Spock dans la série culte Star Trek, est décédé ce vendredi à l'âge de 83 ans, a confirmé son épouse au New York Times. Le comédien était atteint d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), maladie qui serait due au tabagisme.

Les débuts à la télévision

Leonard Nimoy est né le 26 mars 1931 à Boston, au Massachusetts, au sein d’une famille originaire d’Ukraine. Après des études d’art dramatique, il fait ses débuts sur le petit écran en apparaissant dans diverses séries telles que La Quatrième Dimension, Bonanza, Perry Mason ou encore Au-delà du réel.

Mr. Spock dans «Star Trek»

En 1964, Gene Roddenberry imagine une série télévisée de science-fiction qui raconte les pérégrinations d'un grand vaisseau spatial interstellaire chargé d'explorer l'univers. NBC produit un premier pilote, baptisé The Cage, mais insatisfaite du résultat, la chaîne décide d'en payer un second. Seul un personnage, Mr. Spock, incarné par Leonard Nimoy, survit au premier pilote.
La série trouve sa place dans la grille de NBC en 1966. Leonard Nimoy y incarne Mr. Spock dans la série originale diffusée aux Etats-Unis de 1966 à 1969,  un personnage mi-humain, mi-vulcain. Spock était le contrepoids froid et extrêmement rationnel à l'impulsif capitaine James Tiberius Kirk, joué par William Shatner, et du médecin calme et posé du vaisseau Leonard "Bones" McCoy, interprété par DeForest Kelley.
http://www.20minutes.fr/television/1551451-20150227-leonard-nimoy-alias-docteur-spock-star-trek-mort